« Nous voulions changer le monde, c’est lui qui nous a changés », entend-on dans cette œuvre à la fois résolument drôle et éminemment mélancolique. Elégie du regret, le film de Scola entérine les défaites d’une génération, tout en déclarant sa flamme à un art populaire qui a su refléter les espérances de toute une nation. Plus de trente ans après sa réalisation, le film demeure un des sommets de cette comédie italienne que nous avons tant aimée, pour sa portée sociale autant que pour ses vertus humoristiques. — Cosmo Vitelli

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s