Saisi par la fièvre contagieuse de son sujet, ce saisissant portrait de Pierre-Henri Gibert, finement monté, navigue avec aisance dans une filmographie traversée d’obsessions : noirceur, rapport malaisé au père et au monde, déclin de la virilité, résilience… Il fait son miel de témoignages d’amis, de collaborateurs, d’extraits de films et de tournages mouvementés, d’archives où le cinéaste analyse son travail et se livre avec l’audace des timides (…) Une exploration inédite et fascinante de la personnalité tourmentée d’un cinéaste resté longtemps « très discret ».frenchtouch2

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s