Everyone in this movie looks bored and disconnected, so each actor gives an isolated performance that director Andrew V. McLaglen doesn’t even bother to unify with the other performances. Burton spits out lines quickly, like he can’t wait to walk off camera and drink; Mitchum delivers dialogue flatly, as if he’s simply repeating words that were fed to him before the camera rolled; and Steiger bludgeons his scenes with characteristic bulging-vein intensity. — Peter Hanson

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s