One of Buñuel’s more straightforward films. However, this adventure still contains elements of surrealism and symbolism, provided mostly by the dense forest. Riffing off his hatred of Franco’s Spain, Buñuel paints a society struggling against oppression. It works both as an action film and a social commentary. Of a society torn between Catholicism and wanton pleasure. Death in the Garden is an entertaining, absorbing and thoughtful survival film. — Rob Aldam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s