Tout est conforme à la vie de Colette, tout est soigné (…) Un exercice scolaire, quasi documentaire. Le récit se concentre sur les années d’éclosion de Sidonie-Gabrielle, qui devient Colette entre son mariage avec Willy et sa liaison avec Mathilde de Morny. Vie scandaleuse, publication de la série des « Claudine », affirmation d’une liberté hautement revendiquée… On passe sur le fait que l’actrice Keira Knightley ne ressemble ni de près ni de loin à Colette. On ne passe pas sur l’absence de passion, de souffle. Un film propre, sans âme. — François Forestier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s