Comparé à la plupart des comédies françaises, tout semble ici un peu plus pris dans le mouvement imprévisible de la vie, plutôt que dans des mécanismes scénaristiques. Cette succession d’enthousiasmes et de déceptions rejoint l’humeur lunaire même des personnages, forgée par l’écart entre la vision romanesque qu’ils ont d’eux-mêmes et la trivialité quotidienne qui ne voit pas si grand mais qui a l’avantage de réserver des surprises. Félix Moati fait preuve d’une indéniable affection et attention envers tout ce qu’il filme, conférant une épaisseur et une singularité au moindre personnage secondaire (…) Premier film fort attachant et prometteur. — Marcos Uzal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s