Cette association entre les images documentaires mais aussi de fiction de l’époque avec les analyses du sociologue Didier Éribon incarnées par la voix d’Adèle Haenel permet de saisir l’expérience douloureuse d’une construction sociale. Cette plongée dans les soixante-dix dernières années en France est aussi fascinante que singulière par sa capacité à ouvrir un nombre infini de portes de réflexion sur la société contemporaine. — Cédric Lépine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s