It is about the way a hurt in childhood can bend and shape an adult life years later, and about the way guilt may make us regret being selfish, but is unlikely to make us generous. It is a sad film, but not a depressing one; to some degree it is a comedy (…) You leave this movie in the same way you leave family gatherings, aware that years of old aches, torments and resentments are simmering under the surface, and that it is probably wise to leave them there. — Roger Ebert

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s