Quand il s’agit d’approfondir le rapport entre ces deux systèmes totalitaires, la relation intime unissant Hitler et Staline constitue généralement l’angle mort. Secrète dans un premier temps, récupérée par des versions propagandistes, elle permet pourtant de dépasser les paradoxes et d’expliquer les raisons du pacte germano-soviétique, scellé le 23 août 1939 à Moscou. — Michaël Prazan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s