The Full Monty chez les Ch’tis, fallait quand même oser. Reste qu’avec un côté neuneu bien assumé et des actrices au poil, genre prolos Deschiens, il se passe un truc. Si on oublie deux-trois facilités, on peut sans trop se forcer apprécier ce truc. Il est bienveillant envers les femmes, les Noirs, les caissières, les pauvres, l’Amérique latine, les vigiles, les caissières, les tronçonneuses, les vieux, la choucroute, les caissières, le binge Suze drinking… et même envers un vieux clébard borgne opportunément baptisé Jean-Marie — qui décède tout aussi opportunément dix secondes après son apparition.

Sûr que c’est pas Citizen Kane, mais y a pas (beaucoup) d’mal à s’faire (un peu) de bien.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s