Le documentaire de Valérie Jourdan est d’une facture classique, voire un peu paresseuse : un récit chronologique avec de nombreux extraits de films et d’archives télévisées nord-américaines avec l’actrice. Pas d’entretien inédit avec Jamie Lee Curtis ni de contributions extérieures venant compléter le portrait. Ce qui ressemble un peu à une émission de la chaîne A & E (Arts & Entertainment) rend cependant justice à cette comédienne aussi pétillante que perfectionniste, qui a fini par trouver la paix avec elle-même, jouissant, ainsi qu’elle le dit, « de sa propre lumière ». — Renaud Machart

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s